Les nouvelles quêtes de sens, entre religion, spiritualité et santé

Categories: Podcast

par Nadia GARNOUSSI (sociologue, chercheuse au CeRIES, Centre de recherche Individus, épreuves, sociétés) – Université Lille 3

La notion de « nouvelles spiritualités » renvoie à une diversité de phénomènes dont les contours sont souvent flous. Ce caractère diffus s’explique notamment par le développement de bricolages qui puisent dans différentes ressources symboliques présentes sur le « marché » spirituel, celui-ci débordant largement les frontières du champ de la religion classique. C’est à une partie de ces bricolages que nous nous intéressons ici, au prisme d’offres de sens véhiculées par des figures et des supports (magazines, livres, conférences, stages) qui alimentent une spiritualité « laïque » centrée sur la question du bien-vivre ici et maintenant. Cette dernière privilégie des références à la psychologie et à la philosophie mais aussi à des traditions religieuses relues dans une perspective humaniste et universaliste. Nous montrerons que ces offres se structurent autour des options et des valeurs surtout caractéristiques des classes moyennes éduquées : elles s’adressent à des individus soucieux de raccorder les questions existentielles à un travail de perfectionnement de soi. Dans cette optique les savoirs psychologiques et philosophiques sont exploités à des fins pratiques, celle de l’introspection personnelle en premier lieu, qui investit les registres relationnel, affectif et émotionnel. Y sont attachés de la sorte des exercices avec et sur le corps, doublement tournées vers le soin et le développement personnel, inspirés des religions orientales (méditation, relaxation, yoga). Ainsi nous pourrons voir que la spiritualité « laïque » alimente une culture psycho-spirituelle en phase avec la recherche de santé, à la fois physique et mentale, que produit la culture individualiste contemporaine.